0
Posted 7 octobre 2017 by Fabien Brajon in Cinéma
 
 

La 4DX débarque au Gaumont Montpellier Multiplexe




Le 04 octobre dernier avait lieu au Gaumont Montpellier Multiplexe une soirée de présentation de la technologie 4DX avec en acmé la projection du très attendu Blade runner 2049.

Après le Pathé La Villette à Paris, le Gaumont Montpellier Multiplexe ouvrira sa salle 4DX la semaine prochaine.

Après un florilège de bande-annonce en 4DX en guise d’échauffement (Jurassic World, San Andreas, Mad Max : Fury Road, Terminator Genisys…), nous avons pu visionner, bien calés dans notre fauteuil 4DX, la suite du monument s-f Blade runner, réalisée par l’excellent Denis Villeneuve avec les non moins excellents Ryan Gosling et Harrison Ford. Au programme pour faciliter l’immersion du spectateur : vibrations, oscillations du siège pendant les nombreuses scènes d’action (un effet saisissant lors des plans en vue subjective à bord du vaisseau de K et les empoignades viriles du dernier quart d’heure) et de nombreux effets comme le vent, le brouillard, la pluie et même la neige!

Une expérience de cinéma fun que les spectateurs montpelliérains pourront vivre à partir de lundi prochain dans leur cinéma préféré avec Blade Runner 2049 puis Kingsman : le Cercle d’Or ou encore Thor Ragnarok.

Photo : Eric Jondreville

Extrait du communiqué de presse du Gaumont au sujet de la technologie 4DX:

« Développée en Corée du Sud, la technologie 4DX propose aux spectateurs de vivre une expérience cinématographique immersive unique. La salle 4DX du Gaumont Montpellier Multiplexe est dotée d’un équipement de haute technologie associant les mouvements des sièges à des effets sensoriels spéciaux tels que le vent, la pluie, l’orage, le brouillard, la neige, la fumée, les odeurs et la lumière en parfaite synchronisation avec les actions du film à l’écran.
Chaque fauteuil 4DX est capable de créer des mouvements fluides et dynamiques au plus proche des actions du film grâce à une combinaison, à degrés variables, de trois mouvements : soulèvement (vers le haut et le bas), oscillation (de gauche à droite) et basculement (en avant et en arrière) avec, en plus, des effets de vibration et chatouillement.
L’animation est spécialement chorégraphiée conjointement à l’action qui se tient à l’écran. Ainsi, lors d’une scène de course poursuite, les fauteuils s’inclinent pour simuler la suspension en l’air et les spectateurs reçoivent des souffles d’air pour simuler la vitesse de l’action ».

Retrouvez ICI notre critique du film et ci-après une vidéo de la soirée d’inauguration et présentation de la nouvelle salle 4DX au Gaumont Multiplexe de Montpellier :

Remerciements à Vincent Lautier, Réjane Locatelli et Maia Simon.


4DX

Fabien Brajon