0
Posted 10 mars 2016 by NicoH in Jeux Vidéo
 
 

Ratchet & Clank – le jeu : notre aperçu !


Plus qu’un mois avant de découvrir les nouvelles aventures de Ratchet & Clank, autant au cinéma qu’en jeu vidéo. Si le film s’aventurait en territoire vierge, le jeu aura fort à faire pour se hisser au niveau de ses prédécesseurs. Alors que nous avons pu le tester quelques heures, voici l’occasion d’un petit aperçu.

Alors que nous avons récemment pu découvrir le film Ratchet & Clank, dont voici notre critique, la projection se concluait sur la possibilité de tester les premiers niveaux du jeu. Passé le temps d’adaptation au doublage (différent de celui du film), nous avons pu découvrir l’introduction du jeu, installant d’emblée une différence de taille avec le film. En effet, si dans le film, l’histoire se déroule de façon linéaire, celle du jeu est en fait présentée sous forme de flash-back par ce gaffeur de Captain Qwark, bien décidé à enrober l’histoire à sa sauce. Si cela n’aura que peu d’influences sur les cinématiques issues directement du film, les phases de jeu bénéficieront de la voix-off de Qwark qui n’hésitera pas à commenter les actions du joueur en direct pour se faire mousser un peu, façon « c’est pas comme ça que j’aurais fait » ou « c’est normal, je n’étais pas là ». Une petite touche décalée sympathique et qui s’intègre à merveille dans l’univers déjanté du jeu.

ratchetandclank2

Car oui, si le film est un peu sage de ce côté, le jeu renoue sans sourciller avec le côté farfelu des jeux d’origine, que ce soit dans le design des ennemis, certains décors très cartoon ou encore, évidemment, avec les armes et gadgets du duo avec lesquels le joueur aura de quoi s’en donner à cœur joie. Les fans de la première heure ne seront pas dépaysés avec un level design qui, à la manière de Ducktales Remastered, reprend des pans entiers des niveaux du jeu d’origine. Toutefois, ne vous méprenez pas : si certaines portions de niveaux sont de retour, les petits fous d’Insomniac Games ont pris soin de les adapter aux capacités des consoles actuelles, si bien que le level design gagne quelques modifications. A l’image de cette séquence du train dans Metropolis : sur PS2, il ne s’agissait que de simples plates-formes plates en mouvement, mais dans cette mouture PS4, le train gagne de nombreux éléments qui lui donneront des allures (assumées) de l’introduction d’Indiana Jones et la Dernière Croisade. Les fans y décèleront même un côté Uncharted 2, ce qui serait peu étonnant vu les liens entre Insomniac et Naughty Dog.





ratchetandclank3

Toutefois, ne vous méprenez pas, Ratchet & Clank n’est pas un simple remake de l’original. Certes, il en reprend certains éléments, mais en ajoute également bien d’autres soit originaux, soit directement issu du film, tel le premier niveau avec Clank. De quoi combler tous les types de joueurs !

Si il faudra attendre de finir le jeu pour émettre un verdict sur l’expérience de manière plus globale, il y a un point sur lequel l’on peut déjà se prononcer, c’est l’aspect technique. Visuellement, faisons simple : Ratchet & Clank est magnifique, un vrai film d’animation interactif ! Décors, lumières, effets divers ou personnages, l’ensemble est un enchantement pour les jeux, bénéficiant en prime d’une jolie profondeur de champ dans les environnements qui le permettent. Et si en prime, vous jouez sur un écran géant comme lorsque de notre séance de test, préparez-vous à en prendre plein les mirettes !

ratchetandclank1

Vous l’aurez compris, Ratchet & Clank s’annonce sous les meilleurs auspices. Mieux : à l’heure où les « gros » jeux misent énormément sur une dimension réaliste, le jeu d’Insomniac nous permet de renouer avec l’esprit cartoonesque de ces Crash Bandicoot, Jak & Daxter et autres Ratchet & Clank d’antan, qui s’était fait assez discret ces dernières années. Un vrai bonheur !


NicoH