0
Posted 26 août 2012 by zast in Interview
 
 

Interview de Hemenway


 

 

he1  he2

 

 

Présentation rapide :


Hemenway est un groupe de Rock ayant fait ses débuts au Japon à l’automne dernier. Après la sortie de plusieurs singles, ils devraient s’occuper très prochainement de leur premier album. Certaines de leurs compositions ont été utilisées pour des animés tel que Naruto. Ils ont par ailleurs collaboré avec Naoki Urasawa, un grand nom du manga !

Vous pouvez faire un tour et écouter quelques-unes de leurs chansons ici :

http://www.hemenway.jp

 

 

 

Interview :


Comment vous êtes-vous rencontrés, des détails concernant le groupe ?

La première fois que nous nous sommes rencontrés c’était à Boston.  Nous sommes tous allés à la même université : le Berklee College of Music.

En fait Toshi et moi étions colocataires, l’immeuble dans lequel nous habitions se trouvait à Hemenway Street. Vous imaginez ce qu’est un appart sur Hemenway street à Boston dans les années 90 ?

Isaac vivait à 3 bâtiments de là, Ogaching n’a jamais vécu à Boston, mais à Austin qui est un peu plus loin. Il venait à l’appart, on faisait la fête et on parlait beaucoup musique. On a tous réussi à être diplômé puis Isaac et moi sommes rentrés chez nous à Los Angeles où nous avons débuté la préparation de nos maquettes.

Quand nous avons commencé à bosser et fini nos enregistrements, si on peut vraiment appeler ça fini (rire), nous les avons envoyés au Japon. Ils voulaient qu’on fasse de la musique là-bas, ce qui était notre rêve à l’époque et c’est toujours le cas.

Toshi et Ogaching sont allés au Japon après l’obtention de leur diplôme. Alors, quand Isaac et moi-même sommes allés les retrouver sur place, nous avons discuté. Nous nous sommes dit que nous devrions former un groupe et faire ce projet tous ensemble, c’est la naissance d’Hemenway.

 

 

Vous avez choisi de faire carrière au Japon, pourtant la plupart des groupes japonais veulent aller aux Etats Unis, c’est assez paradoxal non ?

Pour nous la musique japonaise est ce qui nous attire, c’est quelque chose que nous écoutions lorsque nous étions enfant.

C’était notre rêve  de former un groupe au Japon et c’est donc naturel et logique pour nous d’aller faire carrière là-bas.

 

 

Quelles sont vos références musicales ? Vos groupes ou chanteurs préférés ?

J’avais un groupe quand j’étais lycéen qui s’appelait Amenakaro. J’aime des groupes comme Guns & Roses, Motley Crue, etc. J’ai aussi eu des cours de musique classique et j’ai beaucoup joué de Jazz. Chacun a ses propres influences, mais je pense que l’on peut mettre différentes essences dans un groupe.

Je suis un grand fan de JRock & JPop. Cette musique a eu une grande influence sur Hemenway.

J’écoutais de la musique japonaise quand j’étais enfant. Le premier groupe que j’ai entendu était X-Japan. J’aimais aussi Eden, j’ai  commencé à écouter L’Arc en Ciel et également beaucoup de Rock Progressif en dehors de l’univers japonais. Celui que j’écoutais le plus était Dreamtheater. J’aimais aussi la musique rapide à la guitare avec des guitaristes tels que Steve Vai, Yngwie Malmsteen ou Joe Satriani. Ces gars étaient ma plus grande influence.

J’adore la musique Rock,  j’ai commencé à en jouer très tôt. J’aime des groupes comme Nirvana, Smashing Pumpkins et bien sûr des groupes de Jpop.

 

 

Dans quelle mesure vos origines américaines influencent-elles votre musique ?

J’écoute beaucoup de musique américaine, mais je ne pense pas que cela m’influence quand j’écris ou que je compose. Notre inspiration vient surtout de la musique japonaise, plus particulièrement du sud du Japon. Ca ne m’empêche pas d’aimer la musique américaine, elle influence peut être tout de même Hemenway.

Je pense que ce qu’on écoute tous nous influence, que ce soit de la musique occidentale ou orientale/asiatique. Je ne pense pas qu’il y  ait une frontière pour nous et l’on essaye de faire de la musique japonaise un courant principal (Mainstream).

Nous avons tous grandi dans des lieux différents. Je suis né en Corée, j’ai grandi à LA., Isaac est né en Corée et il a grandi à Denver, etc. On ne provient pas du même endroit, nous n’avons pas le même âge et toutes nos influences vont se mélanger d’une façon ou d’une autre. Ça va être fait de manière inconsciente donc je ne pense pas qu’il existe une réponse simple à cette question.

La musique qu’on a écoutée ou que nous écoutons se retrouve forcément un peu dans ce que nous faisons.

 

 

Certains d’entre vous sont Coréens. Voulez-vous exporter votre musique en Corée ?

Ce serait vraiment génial si un jour on pouvait.

 

 

Et concernant la France ? Etant donné que beaucoup d’artistes sont venus à la Japan Expo et reviennent par la suite pour faire beaucoup de concerts.

Oui aussi c’est sûr. Cet événement, nous l’adorons et si c’est possible nous reviendrons. Peut être que nous pourrons faire carrière en France, si les Français nous aiment bien.

Pour revenir à la question sur la Corée. On a sorti notre musique sur l’équivalent de Itunes accessible là-bas et il me semble que nous avons fait la même chose pour la France. Nous ne sortons pas pour le moment de CDs physiques mais c’est quelque chose que l’on pourrait à mon avis faire si l’on s’en donnait la peine.

On aime la France jusque-là. C’est la première fois que nous venons pour la plupart d’entre nous et c’est super.

 

 

Qui est le leader du groupe ? Concernant les costumes et les chorégraphies ?

En fait il n’y a pas vraiment de leader. Musicalement c’est peut-être Charm.

Pour les chorégraphies ou le reste, chacun fait son propre truc. Ce n’est pas comme si quelqu’un prenait l’initiative ou les devants. C’est plutôt du genre « oh c’est cool si on faisait ça ».

 

 

Quel est votre titre préféré ou la chanson que vous aimez le plus jouer ?

J’adore Listen, c’est un titre qui représente vraiment notre musicalité et nos personnalités. Je veux que tout le monde l’écoute.

Moi c’est surement Escape. C’était l’opening pour Eureka Seven Ao. Je pense qu’il y a beaucoup de monde qui l’a appréciée. C’est le dernier single d’Hemenway.

J’aime tous nos titres, mais en ce qui concerne la France, pour notre premier concert aujourd’hui, la chanson qui a le plus déchainé la foule était  By my Side. On est tous devenus fous sur cette chanson ce qui fait d’elle pour l’instant mon titre favori. Mais je pense que ça peut changer chaque jour (rire).

J’aime toute notre musique, mais je vais choisir Dear Junior de notre 2eme single car on peut la jouer de façon très libre, sans contraintes.

 

 




Vous avez fait vos débuts l’automne dernier et vous avez déjà collaboré sur les musiques de Naruto. Qu’est-ce que ça vous fait ?

C’est super. By my side est une chanson qu’on avait déjà  enregistrée et que nous allions sortir, mais une offre est parvenue des studios d’animations en charge de Naruto. Ils souhaitaient en faire le générique de fin.

C’est quelque chose à laquelle nous n’avions jamais pensé auparavant, on était vraiment exaltés  par l’idée d’utiliser ce titre à cette fin. C’était génial.

 

 

Est-ce que ça vous aide pour votre carrière ou vous faire connaitre ?

Oui évidemment, en France il y a beaucoup de fans de Naruto.

 

 

Nous avons parlé de votre collaboration sur l’animé Naruto mais il y a aussi celle avec M. Urasawa ? Qu’est-ce que cela représente pour vous ? L’avez-vous déjà rencontré ?

Oui pendant les répétitions. Je suis un grand fan de Naoki Urasawa depuis que j’ai 10 ans.

Nous en sommes à notre 4ème répétition et on est très excités. Je veux m’éclater en jouant avec lui et je veux qu’il s’en souvienne, de nous et de ce moment. C’est vraiment une grande chance que nous avons là.

 

 

Que pensez-vous de lui en tant que musicien ?

Je ne vais pas dévoiler ce que l’on va chanter, mais il a sorti un CD avec les principaux titres. Les musiciens avec qui il a travaillé avant sont d’ailleurs assez connus au Japon.

J’ai entendu dire qu’il avait dû choisir entre devenir musicien ou mangaka. Il a décidé de faire des mangas, mais le simple fait qu’il ait eu le choix c’est « rock », c’est génial. Je ne juge pas du tout sa musique mais je trouve que ce qu’il fait est super.

 

 

Vous avez sorti 3 singles. Est-ce que vous travaillez sur votre 1er album ?

En fait nous sommes en train de prévoir de l’enregistrer  et on espère que ça va se faire bientôt.  Il va y avoir des chansons géniales.

 

 

Est-ce que vous avez des projets solos ou voulez-vous vraiment rester en groupe ?

Nous avons fait nos début à l’automne dernier donc on n’a pas encore fait de plan en solo. Peut-être qu’un jour,  dans 10ans, nous n’y pensons pas pour l’instant.

 

 

Vous avez dit aimer L’Arc en Ciel. Est-ce que vous voyez Hemenway dans 20 ans comme eux, avec une longue carrière ?

Oui, je pense que tous les musiciens rêvent de faire une grande carrière. Nous aurons plus de 50 ans, mais tant que nous pourrons nous jouerons notre musique.

 

 

Comment écrivez-vous vos chansons ? Sont-elles tirées d’expériences personnelles ?

Oui, bien sûr, beaucoup de nos chansons sont inspirées d’expériences personnelles. Par exemple, Escape raconte ma vie aux Etats Unis après y avoir émigré. C’était difficile de s’adapter et je n’avais pas d’amis.

J’ai essayé de créer des histoires qui sont funs et  d’autres qui ne le sont pas. Chaque chanson à son propre univers, soit inspirée par des expériences personnelles, soit totalement inventée ou cela peut également être des jeux de mots. Quoi qu’il en soit ça reste du Hemenway.

 

 

Qu’est-ce que vous aimez en France ?

Les Françaises ?!

En fait on espérait boire du vin français mais hier on a mangé chinois. Si nous avons le temps, nous irons boire du vin.

J’aime le public français, certains chantaient les paroles en japonais, c’était excitant. J’aime beaucoup la France.

Pour Toshi, Ogaching et moi, c’est la première fois que nous venons en France. Pour moi les bâtiments sont géniaux, classes, jolis, l’aéroport est joli aussi. Mais la façon dont sont faites les vitres, les bâtiments, tout ça m’attire vraiment, je prends plein de photos.

J’aime les films comme  Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain qui est très connu. La musique est bien aussi.

La France c’est génial, je veux manger de la quiche (rire).

 

 

Puisque deux d’entre vous êtes coréens, pensez-vous écrire dans cette langue ?

En fait notre Concert Tribute sera écrit en coréen. Nous sommes d’origine coréenne alors c’est la façon la plus simple de se présenter aux gens qui ne nous connaissent pas.

 

 

Pour finir, un mot pour vos fans français ?

On a passé un agréable moment ici, on reviendra bientôt, on aime vraiment la France.

 

 

 

Interview réalisée par Boris Bonnetin, Cha-chan Hyû et deux autres médias.

Compte rendu et arrangement par Boris Bonnetin.

Traduction par Claire Caulet.

Photographies par Boris Bonnetin.

 

 

Retour au sommaire de la Japan Expo 13ème édition.

 

 


zast