0
Posted 20 octobre 2013 by Yanick Ruf in Festival
 
 

Festival Lumière 2013 : compte-rendu du 4ème jour.


Quatrième journée sur le festival Lumière 2013. Une journée qui commence enfin avec un rayon de soleil, pourvu que ça dure… Nous commençons notre périple quotidien en nous rendant à la première édition du marché du film afin de rencontrer les distributeurs avec lesquels nous travaillons (Carlotta en l’occurrence) et ceux présents avec lesquels nous pourrions avoir des accords. Malheureusement, cette journée commence par un colloque pour eux, et nous ne voyons personne hormis une représentante de la société Carlotta. Bon, il nous faudra donc repasser demain… Direction le Pathé Bellecourt afin d’assister à la projection d’un film vu et revu au cinéma : La chèvre de Francis Weber, avec le duo inoubliable composé de Gérard Depardieu (Prix Lumière 2011 je vous le rappelle) et Pierre Richard. Ce dernier était présent pour nous présenter le film avec Thierry Fremaux. Il nous narre les anecdotes de tournages, et les rapports entre les deux compères. Comme nous le dit Pierre, il est beaucoup plus intéressant de voir ce genre de film en salles, avec de nombreux spectateurs que de le regarder seul ou en couple chez soi. L’acteur décide donc de regarder le film avec le public pour profiter des réactions. Même s’il date déjà et que quasiment tout le monde l’a déjà vu, il n’en reste pas moins hilarant, de quoi passer une bonne après-midi !

PRICHARD

Apres cela, une séance de dédicace avait lieu au « village du festival ». L’une des personnalités attendue n’était autre que l’acteur suédois (et français car il possède la double nationalité depuis 2002) Max von Sydow propulsé sur la scène internationale grâce à son interprétation dans l’exorciste de William Friedkin. Une occasion unique pour nous de faire quelques clichés de cette star mondialement connue.





SY

Pour terminer la journée, la projection de Django Unchained de Quentin Tarantino (malheureusement sans sa présence, ni celle d’Uma Thurman qui étaient dans un autre cinéma pour présenter Pulp Fiction). Un coude à coude très serré puisque nous n’avions pas de billets. Nous sommes donc arrivés très tôt pour espérer entrer. Grand bien nous a pris quand, après l’entrée de toutes les personnes munies de billets, on nous a annoncé que seulement 6 personnes de plus pourraient rentrer sur la vingtaine qui attendait dehors ! Yes we can ! Et après cela, une dernière soirée (pour moi) avec Quentin Tarantino sur la péniche incontournable, La Plateforme. Une fois de plus les invités étaient présents et palabraient avec le public présent sur le bateau en écoutant  de la musique. Ayant d’autres obligations, je passe donc le relais à Boris pour terminer ce festival en m’impatientant déjà d’être à la prochaine édition.

QT

Texte Yanick Ruf, photos Boris Bonnetin (la galerie complète arrivera bientôt…)


Yanick Ruf