0
Posted 16 octobre 2013 by Yanick Ruf in Festival
 
 

Festival Lumière 2013 : compte-rendu du deuxième jour…


Deuxième jour du Festival Lumière 2013. Le temps ne s’améliore malheureusement pas…. A notre arrivée au guichet de l’Institut Lumière, quelle n’est pas notre surprise d’apprendre que toutes les séances sont quasi-complètes, et ce jusqu’à la fin du festival ! On s’aperçoit ainsi que l’événement à très vite acquit son titre de noblesse (en seulement 5 éditions). On check donc très vite notre programme afin de prendre les billets dont on a besoin. Pour les projections inaccessibles, nous improvisons tout aussi rapidement un « plan B » afin de pouvoir profiter un maximum de notre séjour lyonnais. Ceci ne nous empêche pas pour autant de commencer notre journée par une séance du film Le doulos de Jean-Pierre Melville.

JARRECA

Avant le film, on a droit à une rencontre entre le public et un Bertrand Tavernier toujours aussi gourmand d’anecdotes sur le tournage du film. De nombreuses choses sont expliquées, ce qui donne encore plus envie de voir le film. Le public est conquis par ces mots. Apres cela, c’est au tour de Jean-Michel Jarre, le célèbre musicien, d’investir l’Institut Lumière pour venir s’entretenir avec le public pour parler des compositions de son père, Maurice Jarre, qui recevra durant sa carrière pas moins de 3 Oscars pour les meilleures musiques des films Lawrence d’Arabie, Docteur Jivago et La route des Indes. Etant d’origine lyonnaise et de reconnaissance mondiale, il était donc tout naturel qu’il soit mis à l’honneur lors de ce festival. Malheureusement pour nous (et heureusement pour le festival car cela prouve une fois de plus sa notoriété), il n’y avait plus aucune place… Nous rentrons bredouille non sans avoir tout de même pris quelques clichés qui seront prochainement en ligne…




Pour finir la soirée et espérer voir tout de même un film, nous nous rendons très tôt au cinéma Pathé Belcour afin d’être dans les tout premiers pour tenter d’avoir une place pour la projection du soir. Apres presque une heure d’attente, on nous fournit enfin ce billet merveilleux qui nous a manqué en début de festival. Il s’agit d’aller voir une très bonne rétrospective : Kill Bill, quatrième  film de Quentin Tarantino. Une copie en 35mm et en version originale sous-titrée pour notre plus grand bonheur ! Apres ça, on choppe vite un des derniers Metro afin de rentrer directement se reposer car la journée de demain va être rude avec pas moins de quatre films prévus, dont le premier Furyo de Nagisa Oshima que j’avais découvert lors de sa sortie en salle en 1983 et que je ne veux rater sous aucun prétexte ! Finalement, une journée très bien remplie et riche en rebondissements. A demain pour d’autres aventures, il nous reste effectivement pas mal de choses à faire, on n’en est qu’au début de cette cinquième édition du Festival Lumière…

TAVCA

Texte Yanick Ruf, photos Boris Bonnetin. La galerie complète en ligne dés la fin du festival.

Voir la critique du film KILL BILL


Yanick Ruf