0
Posted 15 janvier 2011 by zast in Interview
 
 

Interview de Lee Myung-Se et de l’actrice Ha Jiwon


 

A l’occasion du 17ème Festival International des Cinémas d’Asie (FICA) de Vesoul qui aura pour président du Jury International LEE MYUNG-SE, nous faisons un petit retour en 2006 avec notre rencontre avec Lee Myung-Se et la superbe actrice Ha Jiwon pendant le festival de Deauville Asiatique. Nous vous proposons en plus de l’interview texte, un extrait vidéo…

 

 

 

hajiwon

 

 

Vos combats sont chorégraphiés comme une danse, comme un tableau vivant de façon à montrer la relation entre les deux héros. Etait-ce quelque chose que vous aviez décidé dès le départ ou était-ce quelque chose qui s’est mis en place au fur et à mesure du tournage ?



Lee Myung-Se : C’est ce que j’avais prévu dès le départ. Mais je me posais la question si c’était possible car physiquement c’était très difficile. J’ai donc fait répéter mes acteurs et cela a permis de me rapprocher de ce que je voulais au départ.


 



Avez-vous eu une préparation spécifique pour les combats ?
 


Ha Jiwon : Mr Lee a toujours demander aux acteurs de garder le mouvement que ce soit en marchant ou en parlant. Donc en dehors de la chorégraphie nous avons appris le tango ou les arts martiaux.

 

 

hajiwonetleemyungse

 

 

 

Est-il difficile de réaliser un film comme Duelist ou Nowhere to hide (SUR LA TRACE DU SERPENT)  ?
 


Lee Myung-Se  : En fait les deux films viennent de ma passion pour le mouvement. Dans Duelist, j’ai d’ailleurs diminué le dialogue pour augmenter un peu plus le mouvement et de montrer l’aspect dramatique du récit avec le mouvement. Je pense que j’ai réussi à le faire.


 



Pourquoi avoir utilisé autant de ralentis dans le film ?
 


Lee Myung-Se :: Beaucoup de techniques différentes ont été utilisées pour le rythme global du film.

 

 

 

hajiwonetleemyungse2

 

 

 

Pourquoi avoir attendu 6 ans avant d’avoir réalisé ce film ?
 


Lee Myung-Se : J’ai fait un petit séjour aux USA car j’avais plusieurs propositions. Mais aucun des scénarios ne m’intéressaient vraiment. Il faut savoir que lorsqu’un réalisateur asiatique se rend aux USA, on leur demande de faire des films d’action comme John Woo et je n’avais pas envie de refaire un film comme cela. Par contre j’ai continué à écrire le scénario du Duelist pendant ce temps.







Etait-ce difficile de passer de la comédie au drame dans ce film ? Et était-ce difficile d’être à peine méconnaissable dans le film alors que vous êtes très jolie ? 

 


 

Ha Jiwon : (Rire). Je ne savais pas que j’étais capable de changer de visage moi-même et j’ai été très surprise en voyant les scènes tournées. C’est aussi pour cela que Monsieur Lee refusait souvent de me montrer directement les scènes afin de ne pas me déstabiliser. J’avais donc complètement renoncé à l’idée d’être belle dans le film. J’ai donc joué mon personnage différement par rapport à mes autres films. D’ailleurs avec Monsieur Lee, nous nous sommes appliqués à rendre encore plus moche les personnages.
Quant aux scènes comiques, c’est vrai qu’elles étaient difficiles à faire mais Monsieur Lee avait des idées précises et j’ai donc suivi ses directives avec sérieux mais je ne sais pas si cela a fait rire…

 

 

Si, cela nous a fait rire !  

 

 

hajiwon2

 

 

 


Quels sont vos projets ?
 


Lee Myung-Se : Je suis en train d’écrire un nouveau scénario un peu le genre d’histoire que faisait Edgar Allan Poe mais je ne peux pas en dire davantage.



Ha Jiwon : Je prépare plusieurs films mais j’aime bien les films mélo dramatiques ou film avec du suspens.


 

 



Extrait vidéo :

 

 

 

 

 

 

Et encore quelques photos avec votre rédacteur préféré 😉

 

 

hajiwonetmoi

hajiwonetleemyungseetmoi

 

 

 

Propos recueillis en interview le 12/03/06 – Deauville (festival de Deauville Asiatique)
Remerciement à Céline Petit du Public System
Photos: DVDalliance


zast