0
Posted 13 novembre 2010 by zast in Festival
 
 

American Wrestling Rampage Twisted steel cage tour 2010 : les résultats du show de Marseille


 

Comme tous les ans maintenant, la tournée de l’AWR (American Wrestling Rampage) passe par la France. Cette année est exceptionnelle en plus car pour la première fois dans l’hexagone, on peut assister tous les soirs de gala à un match en cage, d’où le nom de cette tournée : « Twisted steel tour 2010 ». Quelle chance pour le public de pouvoir assister à cet événement rare. Nous sommes allés rencontrer le public de Marseille et voici donc le résumé de cette soirée.

 

Le Dôme de Marseille


 

Il est 16H45 quand les catcheurs arrivent de Bordeaux, ville de la veille, après un périple en car assez éprouvant pour toute l’équipe. Un quart d’heure seulement avant le début du show. Très peu de temps pour que ces gladiateurs des temps modernes comme on les appelle souvent, se préparent et s’échauffent pour nous donner un bon spectacle…. Mais contrairement à toute attente, ils se sont donné à 200%, malgré la fatigue pour ravir un public de 2000 fans venus de toute la région pour les voir en pleine action.

 



Parmi ce public, on retrouve bien évidemment de nombreux enfants, dénués de toute peur et ne pensant qu’à une seule chose : s’approcher un maximum de leurs idoles pour les voir de près, et même essayer de les toucher, but ultime pour les rendre heureux ! Et bien entendu, ces derniers ne se sont pas fait prier pour satisfaire un public marseillais déchainés et heureux du spectacle qu’on leur offrait. Parmi les catcheurs, des européens, mais surtout des légendes américaines que petits et grands connaissent. King Booker (connu aussi sous le nom de Booker T dans certaines fédérations), Sylvain Grenier et René Duprée (anciens membres de l’équipe de la WWE (World Wreslting Entertainment) La Résistance), Shelton Benjamin, Shawn Daivari, Scott Steiner, Sandman… que de vedettes pour cette tournée européenne qui restera longtemps dans les mémoires. Mais voyons cela en détail :

 

 

Le présentateur vedette de la soirée n’est autre que Célian Varini, bien connu pour ses commentaire télévisés et de DVD de la TNA (Total Nonstop Action). Il nous annonce tout de suite le premier lutteur à faire son entrée sur le ring qui est Justin Shape, arrivant tout droit de la salle de sport (c’est lui qui l’affirme et au vu de sa tenue, on n’en doute pas une minute). Il est accompagné par la très charmante (et le mot est faible) Rachelle Saint Clair qui n’en n’est pas à son premier passage dans le Rampage. Malheureusement pour eux, l’adversaire qui arrive est une brute épaisse tout autant qu’une légende vivante : SANDMAN. Il ne fera qu’une bouchée du pauvre anglais.

 

 


 

Le deuxième combat opposera un autre vétéran de la WWE : Charlie Haas à un catcheur venant tout droit de la ALL JAPAN PRO-WRESTLING (fédération nationale de lutte professionnelle du Japon) : KAI. Apres un match acharné, c’est tout de même l’américain qui l’emportera sur le japonais, sous les sifflets des spectateurs.

 

 


 


Vient ensuite le tour de l’un des plus grand représentant francophone en la présence de Sylvain Grenier, ancien membres de La Résistance, une équipe qui a fait parler d’elle il y a quelques années au sein de la WWE. Il arrive en arborant le drapeau français, ce qui n’est pas pour déplaire… Il vient en découdre avec Christian Rabber. Le public sera comblé lors de la victoire de Sylvain, offrant également la victoire à la francophonie à Marseille.

 

 


 

Le combat suivant fut consacré à la voltige en mettant face à face deux acrobates qui nous ont donné un spectacle virevoltant de haut niveau. PAC, un lutteur anglais s’est retrouvé opposé à l’ancienne star de la WWE (et toujours dans la mémoire du public venu en grande partie pour lui) Shelton Benjamin. On pouvait entendre la foule scander « Let’s go Shelty B », même si le « gentil » du ring ce soir était plutôt PAC. Apres un combat endiablé, c’est tout de même Shelton qui l’emporte mais il retrouve son humilité à la fin et vient saluer son adversaire avant de partir. Un grand moment.




 

 

S’ensuit un entracte permettant aux organisateurs de faire monter la cage autour du ring. Impressionnant de voir avec quelle rapidité cela est fait !! Le public souffle un peu et se demande qui va pouvoir être assez fou pour s’affronter dans une cage…..

 


 

La soirée reprend. Célian Varini nous annonce l’arrivée du premier catcheur, champion depuis la veille au soir lorsqu’il a gagné son titre à Bordeaux : l’iranien Daivari. Ce dernier, très imbu de sa personne, défie quiconque de venir reprendre son titre. Un moment d’anxiété pour le public…. Qui va entrer dans cette cage où la règle est simple, pour gagner, il faut sortir soit en escaladant la cage, soit en ouvrant la porte. La musique retentit sur fond de sirène et là, plus de doutes. Tout le monde l’a compris, il s’agit de celle de Scott Steiner, le Big Poppa Pump comme on le surnomme souvent. Une ancienne star de nombreuses fédérations américaines (WWE avec son frere Rick, TNA, WCW,…). Davari s’affole et essaie de faire annuler ce match qui d’un coup lui fait peur. Mais ce qui est dit est dit et il doit maintenant affronter cette montagne de muscle. Ce dernier vient le chercher et nous offre un début de combat dans le public pour la plus grande joie des spectateurs qui ne demandent pas mieux que d’être dans le feu de l’action avec leurs idoles ! Bien entendu, après être retourné et enfermé dans cette cage d’acier, la force l’emportera sur l’arrogance et c’est Scotty qui reprendra le titre pour continuer cette tournée incroyable en mettant à terre son adversaire et en sortant tranquillement par la porte…

 

 


 

Quelques minutes passent pour démonter la cage. Nous avons maintenant droit à un combat par équipe ! Dans chaque coin du ring, deux hommes et une femme ! Première équipe à entrer dans l’arène : Johnny Moss, Sir Paul Tracey, et Shanna. Ils se font huer par le public. Leurs adversaires : Delicous Dunkan, le charismatique Shawn Maxer et la sublissime (et le mot est TRES faible !) April Hunter ! Les deux milles personnes présentent au Dôme de Marseille savent faire la différence et trouvent immédiatement leurs idoles pour ce match. Malheureusement, après tricherie, ce seront les bad boys (and girl) qui l’emporteront sur un tombé de la portugaise Shanna sur April. Dommage, mais c’est le jeu…

 

 

 

 


 

Nous voilà maintenant arrivé au « maint event » comme on dit outre atlantique ! Le « combat de tous les combats » comme on dit en France. Le premier catcheur, lui aussi multiple champion dans beaucoup de fédérations américaines (WWE, WCW, TNA,…) fait son apparition sous le pseudonyme de King Booker ! Une montagne d’ébène qui entre sous les applaudissements de la foule. Mais ces acclamations ne seront rien par rapport à celles qui sont réservées au champion de l’AWR : René Duprée. Deuxième représentant de la francophonie ce soir à Marseille, il déchaine la foule. Le combat sera exceptionnel, à la hauteur de la qualité des adversaires. Le King, ne voyant pas d’issue possible pour lui, essaiera d’assommer René avec sa ceinture de champion. Il sera disqualifié par l’arbitre pour cet acte, laissant le titre à René ! Belle performance.

 

 


 

Voici donc ce que vous avez pu vivre si vous étiez présent, ou ce que vous avez raté si vous n’êtes pas venu au Dôme de Marseille ce 11 novembre 2010. Un show exceptionnel, présenté par Célian Varini, entouré de nombreuses stars du monde du catch. Ceci prouve que la tournée de l’AWR a encore de belles années devant elle en nous proposant de telles cartes.

 

Le spectacle était organisé par Music Machine, nos amis de Planete Catch, et Adam Concerts que nous remercions chaleureusement pour nous avoir permis d’assister à cet événement et de vous en faire le compte rendu ! Et pour voir encore beaucoup plus de photos, voici le lien vers la galerie d’images :


American Wrestling Rampage Twisted steel cage tour 2010

 


 



zast