0
Posted 27 mai 2010 by zast in Cinéma
 
 

La dernière fugue de Léa Pool


ladernierefugue




 

Le 4 juin 2010 sortira sur les écrans luxembourgeois le film La dernière fugue réalisé par Léa Pool et produit par Iris Productions et Equinoxe Films (CA). Une avant première (nous y serons présents) aura lieu le mercredi 2 juin 2010 au cinéma Utopolis en présence d’Yves Jacques, qui interprète le rôle du fils, de Lyse Lafontaine, la productrice québecoise, et de Nicolas Steil le producteur luxembourgeois.

Le 8 juin sera par ailleurs organisée une soirée-débat, au cinéma Utopia, à 19h.
Après la projection du film, le public pourra poser ses questions à Monsieur le Député Jean Huss, initiateur de la loi sur l’euthanasie et l’assistance au suicide, et membre de l’Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité de Luxembourg (ADMD-L), le psychiatre Paul Rauchs, membre de la Commission Nationale de Contrôle et d’Evaluation de l’application de la loi pour l’euthanasie au Luxembourg, M. Théo Péporté responsable de la Communication et de la Presse de l’Eglise Catholique de Luxembourg, et le docteur Nicolas Hoffmann, médecin interniste, et conseil auprès de la Commission Nationale de Contrôle et d’Evaluation.

Synopsis :

Les Lévesque sont réunis dans la maison familiale pour le traditionnel réveillon de Noël. Mais les festivités sont cette année bien assombries: le père, jadis habitué à contrôler l’existence des siens, souffre à présent du Parkinson rigide. Il est prisonnier de son corps et des strictes consignes de ses médecins; chaque morceau de pain qu’il porte à sa bouche fait frémir ses enfants. Que faire lorsqu’on est en présence de quelqu’un à qui tous les plaisirs sont interdits ?
Durant les mois qui suivent, la famille se divise : d’un côté les «médicaux » qui suivent les recommandations du neurologue et veulent éviter tout excès de table, de l’autre les «bouddhistes » qui préfèrent préserver une qualité de vie, une dignité au père, plutôt que céder à l’acharnement thérapeutique…
Mais l’amour étonnant de la mère pour son mari, la complicité d’André, son fils aîné, et de son petit-fils Sam apporteront au père un bonheur qui lui avait toujours échappé.
La bande annonce :


zast